4

«On ne savait plus où regarder. Il y avait les légumes de tous les horizons, les fruits en toutes saisons, les pâtes, les conserves, les plats préparés, les viandes, les biscuits, les fromages, les alcools … On se cassait la nuque à lever le nez pour tout voir, à en oublier de regarder où on marchait.» Ma grand-mère me racontait parfois l’ouverture du premier supermarché de son village. Jusqu’à ce qu’ils ferment son étal au marché.

2

« Dans le système cohérent, c’est au niveau des contraintes d’abstraction et d’association que se situe la réussite d’un ensemble. »
Le système des objets, Jean Baudrillard

1

Tout s’estompe autour de cette place presque vide, beaucoup de magasins fermés, les rues se vident, les maisons tombent en ruine, et sont détruites.

Pourtant quand je la regarde, je vois toute la vie qui pourrait l’animer.

Et vous, que voyez-vous?

1

Une succession de commerces et de commerçants. Une rue comme les autres dirait-on ? Peut être… Peut être pas. Après tout nous sommes juste des résidants de Pau. Nous n’avons pas le même luxe. Elle reste une ville assez riche pour être en travaux aux moindres coins de rues… Mais, est très pauvre en sociabilité.

1

Une forêt sans arbre, un mariage sans alliance, une discothèque sans bruit, un bar sans alcool, un univers sans étoile, une ville silencieuse.