5

La route est pleine de surprises et d’incertitudes.

1

« Un charme certain apporté par les bâtiments de l’époque et contrasté par la promesse d’une population nouvelle. »

1

« Vieux quartier » « Pas dynamique, mal fréquenté. »

1

Au passage de la rue du XIV juillet, les regards sont méfiants. Les passants sont attentifs aux mouvements à chaque coin de rue…

1

Qu’est ce que l’art ?
J.COOK : Le mot « Art », comme vous allez voir avec le temps après les études, le mot « art » le mot « artiste » est très subjectif. Ça peut être un très long discours, ça dépend de l’avis de chacun. Mon avis, ma définition de l’art c’est quelque chose qui puisse inspirer et faire vivre les gens. C’est plutôt humanitaire, ça va au-delà de la société de consommation « aujourd’hui je suis inspiré, qu’est ce que je vais acheter ? » En travaillant dans l’art, ce que moi j’espère pouvoir partager c’est ces perspectives et cet espoir de pouvoir s’exprimer au-delà des choses, des besoins de consommation. Donner de l’inspiration de se réveiller le matin et d’avoir envie de foncer.
Et le design ?
C.GAUTIER : Je dirai que c’est une certaine manière de servir et d’appliquer l’art à la société et à un certain nombre de service.
Peut on parler de tout dans l’art ?
C.GAUTIER : Je pense qu’on peut parler de tout, tout dépend de comment on en parle.
Est-ce important d’enseigner l’art de nos jour ?
C.GAUTIER : Oui, ça à toujours été important d’enseigner l’art, faut tenir bon là-dessus, il faut faire en sorte que l’enseignement de l’art ne disparaisse pas. Même il faudrait qu’il soit élargie et n’existe pas que dans les écoles d’Art mais peut être plus encore dans les lycée, collège, école primaire… Il y a des choses qui expliquent mais je serai favorable à d’avantage.
Qu’est ce qui ne s’enseigne pas ?
J.COOK : Ce qui est difficile avec les artistes, les penseurs visuels (ça s’enseigne mais c’est un défis) c’est de devoir penser de manière logique, avec les technologies il faut activer une autre partie de notre cerveau.
À quoi la génération des étudiants d’aujourd’hui est elle le plus sensible ?
G.GAUTIER : Je vois des sujets dans le social, la question du féminisme, de l’écologie…
Quelles sont les difficultés que rencontrent un étudiant en art en 2019 ?
J.COOK : Dans le monde dans lequel on vit aujourd’hui c’est beaucoup plus pratique de trouver du travail dans le design,en restant dans l’art c’est plus difficile, il y a peu d’artistes qui réussissent et ça c’est une réalité. Les difficultés c’est si on est pas ouvert à un réseau on va avoir du mal. L’école est une aide pour trouver un réseau.

1

Des idées en pagaille qui jaillissent en un flux ininterrompu, jonchent le sol et s’approprient les murs pour former une symphonie rythmée par les va-et-vient des étudiants toujours impatients de se retrouver autour d’un café et d’une fumée de pensées.

3

Dimanche, ça sent le gaz, j’ai passé deux heures avec ma famille sur le banc placé devant chez nous, en attendant que les chauffagistes arrivent. On regardait un accident au ralenti, qui lui n’est jamais arrivé.

1

Il y a certains endroits où on se sent obligé de vérifier s’il n’y a rien qui se cache, car cela nous angoisse. Nous allons les inspectées pour se rassurer.

1

Je me pose souvent la question?   Où et quand se trouve la frontière entre l intimité et l’éxtimité ?   Pourquoi cette tendance a montrer nos vie sur les ressaut sociaux ?   Peut on encore parler d extimité, quand on vois le nombre d informations que l on peut trouvé sur les gents, en regardent leur profil.   Mais le plus aberent c est tout ce qu on ne vois pas, toutes les infos qu’ils récoltent sur nous et qu’ils vendent entre eux.       #BoireSonCaféEtTropRéléchire

1

Avec ses écouteurs pour s’isoler du bruit. Elle parcourt le monde seule.

Depuis toujours l intimité existe mais ses frontière sont fines les gens nous observe et nous juge discutant entre eux d histoires qu ils ne connaissent pas Aujourd’hui je met a nue min intimité mais est ce que les gens seront capables d aller me voir pour connaître la vrais histoire ?